Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Sommes Nous?

  • : Emilie & Loïc : l'école buissonnière autour du monde
  • Emilie & Loïc : l'école buissonnière autour du monde
  • : Emilie et Loïc -STOP- 34 et 37 ans -STOP- mariés - Maman et papa d'Ulysse, 4 ans ! et Olympe 2 ans -STOP-Passion:"Voyage, voyage..."-STOP-
  • Contact

Rechercher Sur Ce Blog...

Archives

18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 13:46

C'est un défaut majeur des voyageurs : ils classent, comparent, priment leurs destinations... Nous sommes partis en disant : " on ne classera pas nos pays préférés, nos coups de coeur etc..." mais petit à petit nous nous sommes rendus compte que nous le faisions malgré nous  et que vous nous le demandiez souvent !

Nous vous proposons donc aujourd'hui de lire notre "Best Of", établi après notre retour; Forcément, il est partial, et nous ne pouvons occulter nos voyages précédents... Retour donc sur nos endroits préférés (pour le classement, cela n'a rien d'officiel, nous avons tout simplement inventé nos catégories !)

COUP de COEUR du Tour du monde : l'île de Pâques, ses moais, sa beauté sauvage, son ambiance polynésienne et son isolement, loin des touristes, du matérialisme... L'île du Bonheur.

PAYS N° 1 : dur, dur ! C'est LA question que vous adorez tous nous poser, et c'est la plus difficile ! Nous avons très honnêtement tout aimé, mais  dégageons de ce lot la Nouvelle-Zélande, pour plusieurs raisons : nous n'étions jamais allés en Océanie et donc la primeur de la découverte emporte toujours l'avantage; Mais surtout, il émane de ce pays une atmosphère très particulière, la nature y emplit les poumons de quiconque y pose le pied; Ajoutez à cela un pays développé, à haute conscience environnementale, et un peuple souriant, qui semble vivre en harmonie avec la nature...C'est vraiment une destination qui nous a marqués.

MERVEILLE NATURELLE n° 1: La Grande Barrière de Corail, en Australie :  Emilie n'était pas bien loin de pleurer dans l'eau ce lundi là, tant le spectacle offert par la nature était beau, tout simplement! Souvenir inoubliable pour nous;

MERVEILLE HUMAINE n°1 : et bien, non, ce n'est pas le Macchu Picchu, ni Le  Palais Royal de Bangkok mais bien les temples d'Angkor au Cambodge qui nous viennent en tête dès qu'il s'agit de mettre une image sur le génie d'une civilisation. Il est idiot de comparer les sites entre eux, mais l'ambiance d'Angkor est tellement fascinante !

MERVEILLE ANIMALE n° 1: comment ne pas citer le parc Kruger en Afrique du Sud et ses milliers d'animaux sauvages vivant en liberté dans leur milieu naturel ? Ce fut là encore un grand moment de notre voyage...

MARCHE n° 1 : le marché de nuit de Luang Prabang au Laos pour son artisanat, sa sérénité. Ici, tout est fabriqué par d'habiles petites mains, et les voyageurs repartent souvent malheureux de n'avoir pu ramener ce qu'ils voulaient... faute de place.

PLAGE n° 1: Anakena, sur l'île de Pâques : palmiers majestueux, sable fin, moais, et personne à l'horizon. Du rêve sans carte postale.

RANDONNEE n° 1: Très difficile aussi de répondre à cette question car plusieurs randonnées de haute qualité sont en lice. Après moults discussions, nous avons choisi celle de Kings Canyon, au coeur de l'Australie, rando minérale, brûlante, faite au lever du jour mais envoûtante !

HÔTEL n°1 : Cookie Hôtel (oui, OK, le nom n'est pas terrible !), sur l'île de Koh Chang en Thaïlande: séjour à 40 euros la nuit (en Thaïlande c'est beaucoup d'argent !), offert par nos parents: luxe, luxe, luxe !

TRAJET EN BUS n° 1 : au Lesotho, le 5 octobre 2006, pour relier Saint-James à Butha-Buthe, et quitter ce royaume des montagnes car Loïc était fiévreux. Les paysages évoluaient au fur et à mesure que nous changions d'altitude: montagnes et vallées pelées ouvertes au vent, mine de diamants, station de ski,...  puis villages blotis dans des vallées verdoyantes, cases soignées, terre orangée, transit par Butha-Buthe, où en 2 minutes vous faites immersion totale en Afrique Noire : bruit, saleté, couleurs vives, population hurlante allant et venant : toute l'Afrique en un trajet !

MONTAGNE n° 1 : Le Condoriri, 5648m, en Bolivie "parce que c'est la plus esthétique et que j'en ai vaincu le sommet" dixit Loïc.

REPAS n° 1: le repas pris au restaurant français de Ventiane, au Laos, à égalité avec les meilleures pièces de viande argentine !

LE COUCHER DE SOLEIL n°1 : incontestablement cette fois celui du 26 décembre avec Hélène, à Denham en Australie : un ciel en feu, beaucoup d'amour et d'amitié, une chaleur encore torride pour finir l'année en beauté.

COMPAGNIE AERIENNE n°1 : Lan Chile : supers pros, avions tout confort, petits cadeaux pour les oubliés de la 2ème classe, ordinateur individuels avec discographie et filmographie intégrées, repas excellents. Nous avons volé à plusieurs reprises avec cette compagnie, à chaque fois irréprochable ! Citons aussi Qantas et Cathay Pacific, elles aussi parfaites mais pas n° 1!

ACTIVITE SPORTIVE n° 1: la descente de la route de la mort, en VTT, en Bolivie. Nous ne revenons pas dessus, c'est un  grand classique sud-américain !

VOLCAN n° 1: Le cône parfait du Parinacota (6342m) à la frontière chileno-bolivienne, vaincu par Loïc. Il s'inscrit dans un paysage unique, accolé à son jumeau, le volcan Pomerape. Tous deux dominent la réserve naturelle du parc Lauca.

A venir dans un prochain article:
the WORSE of, tous les ratés du tour du monde !

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 12:56

"C 'est la rentrée
Finis crabes et crustacés
C 'est la rentrée
Le sable des poches est tombé"

C'est la première poésie que Loïc fit jadis apprendre à ses premiers élèves... et elle n'a rien perdu de son actualité !
Pour nous cette rentrée scolaire 2007/2008 a de facto un goût particulier, sans sucre, un peu amer, après 13 mois de vacances ! C'est bien connu, "les bonnes choses ont une fin" !

Nous avons ainsi retrouvé le chemin de l'école début septembre; On s'est trouvés chics le jour de la pré-rentrée, avec nos cartables et nos "beaux vêtements" car hélas, les pantalons de rando et autres sacs à dos sont désormais consignés dans un placard ! Eux aussi, ont eu leur petit blues...

Désormais, en lieu et place des petits restos sympas nous mangeons à la cantine ; Au lieu d'étudier les guides de voyage nous lisons les programmes scolaires; Mais ne nous plaignez pas ! Nous voulons à tout prix vous rassurer tout de suite : nous continuons à voyager, grâce au soutien actif de l'Education Nationale ! Le rectorat, connaissant mon plasisir du farniente,  a décidé de m'envoyer dans une destination balnéaire afin de faciliter mon retour : une classe de 5ème à "Loon-Plage"... Ca sonne bien, non ? 50 kms deux fois pour une seule classe: franchement, merci les gars, c'est sympa !

Ensuite, comme, dans les hautes sphères rectorales ils savent aussi  sans doute mon goût pour les contrées froides, je suis nommée le reste du temps (mais pour l'année seulement: un poste fixe, à 25 ans ? Autant remettre au goût du jour les privilèges !) à Coudekerque-Branche (kouk signifie froid et kerque veut dire église) Altitude : 2 mètres ! Ce n'est pas le Pérou, mais je m'en accommode ! D'ailleurs, en mettant mon bonnet péruvien en poils de lama pour aller en classe, j'y croirai peut-être davantage !
De plus, des découvertes quotidiennes me sont assurées, puisque je suis nommée à mi-temps dans une section adaptée (SEGPA), sans formation bien-sûr : j'ai dû clamer trop fort ma grande capacité d'adaptation ! Oups ! Cette affectation  me garantit ainsi  des surprises...J'apprends donc chaque jour.

Concernant Loïc, l'inspection académique a bien tenu compte de sa passion pour les espaces naturels et l'a envoyé dans une ville jadis appelée "l'église de... l'orme", la bien-nommée Niepckercke, Nieppe bien sûr ! Mais il retrouve là un terrain connu et bien-aimé :c'est déjà ça. Alain Souchon ajouterait : "Mais je suis dans une belle ville :
C'est déjà ça.
Si loin de mes antilopes,
Je marche tout bas.
Marcher dans une ville d'Europe,
C'est déjà ça."


Alors, vous voyez ! Il n'y a pas de soucis à se faire pour nous. Nous avons la tête hors de l'eau, et reprenons lentement le rythme, même si le réveil est toujours difficile : d'ailleurs, notre réveil est en panne, et ce n'est pas une blague ! C'est un signe !

Il n'empêche que le tour du monde est bel et bien derrière nous; Nous ne nous lassons pas de regarder quotidiennement les centaines de photos qui garnissent nos murs. Venez à l'improviste et vous trouverez peut-être Loïc planté devant notre grand planisphère, l'air pensant...Vous nous entendrez probablement dire : "Il y a un an, nous étions à tel endroit ..."; D'ailleurs, aujourd'hui, dimanche 16 septembre, nous étions à Plettenberg Bay, pour une randonnée inoubliable autour d'une péninsule bordée par l'Océan Indien.

Enfin, pour prolonger le voyage, je me charge au travers de quelques bons plats de recréer l'évasion : poulet à l'ananas façon thaïlandaise, petit-déjeuner à l'australienne (fromage blanc au muesli et fruits secs), jus de fruits pressés comme en Asie... Mais la nostalgie en cuisine n'existe pas et nous passerions pour traîtres si l 'on ne vous disait pas que nous nous délectons chaque jour des plats d'ici !


Et puis, voyager ce n'est pas à conjuguer au passé ! Afin de "tenir le coup" et pour honorer une promesse, nous avons répondu présents à l'invitation ensoleillée de notre ami François à venir le rejoindre en avril prochain sur l'île Bourbon, pour une nouvelle saison de "Sous le soleil de l'amitié". Ce voyage sera aussi symbolique puisque nous retournerons sur les lieux de notre premier voyage, pour nous "réunir" entre amis. Nous en profiterons aussi pour vous donner des nouvelles fraîches du Puma, alias François, et, qui sait, mettre son blog à jour... ?

Je souhaite pour terminer ce billet remercier tous ceux qui chaque jour, viennent se promener sur ce blog, s'évader un peu, ou prendre quelques idées de voyage. Certains prendront bientôt le relais, comme Alex et Betty, dont le blog est ajouté dans la rubrique sites préférés !

Bon vent !

Repost 0
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 11:04

Avec l'aimable autorisation du journaliste Nicolas Bogaert, nous reproduisons ci-dessous l'article intitulé "A deux autour du monde", paru le 24 août 2007 dans la Croix du Nord, rubrique "rencontres". Bonne lecture.
Emilie et Loïc

"Elle est originaire de Bergues, lui de Villeneuve d'Ascq. Emilie Deboudt, professeur d'histoire-géographie et son compagnon, Loïc Le Cornec, professeur des écoles, ont réalisé un de leurs rêves les plus chers : voyager autour du monde.

Depuis qu'ils se sont rencontrés, Emilie et Loïc, tous deux passionés de voyages, ont pris l'habitude de découvrir, chaque été, un nouveau pays. Ils sont allés en Malaisie, au Togo, en Equateur...et ont rencontré plusieurs personnes qui faisaient un tour du monde. très vite, l'idée a germé dans la tête de ces deux globe-trotters: "Pourquoi pas nous ? "
il leur a fallu quand même 2 ans de préparation avant de partir; préparation financière et matérielle, mais aussi sélection du parcours..."Il a fallu faire des choix, sinon il m'aurait fallu au moins 4 ans pour aller dans tous les pays qui m'attirent ! " explique Loïc.
il leur a aussi fallu réunir 23 000 euros, le prix du voyage pour deux comprenant les billets d'avion, la vie pendant 10mois, etc "Ca peut paraître beaucoup d'argent, mais finalement, c'est le prix d'une voiture. Et entre un truc matérialiste et une super aventure de dix mois, y'a pas photo !" confie le couple. Une fois les meubles casés, les vaccins réalisés, Emilie et loïc embarquent le 31 août 2006 pour l'Afrique du sud, avant de découvrir l'Asie, l'Océanie puis l'Amérique du Sud.

"L'absence révèle l'amour ou l'amitié"

De cette aventure qui a duré jusqu'au 30 juin dernier et qui les a menés dans quatorze pays, ils reviennent avec une foule de souvenirs. Ils ont visité des lieux exceptionnels, tant au niveau humain que patrimonial, comme le parc Krüger en Afrique du Sud, le temple d'Angkor au Cambodge, la grande barrière de Corail au large de l'Australie ou encore l'île de Pâques. Selon le couple, on ne revient pas indemne d'une telle expérience : " On n'a plus le même regard sur la vie, résume Emilie, on a envie d'être moins matérialiste, et plus proche de la nature."
Il a aussi fallu gérer la séparation d'avec les proches pendant quasiment un an : "Cette expérience m'a servi à prendre conscience que c'est l'absence qui revèle l'amour ou l'amitié. On s'est rendu compte à quel point on aimait nos parents" explique Emilie.

Et grâce au blog qu'animait (qu'anime encore) Emilie de main de maître, le couple est resté en contact avec bon nombre de leurs amis : "Certains sont même venus nous voir, tout comme nos parents respectifs!" s'exclame en choeur le couple.
A peine revenus à Bergues, Emilie et Loïc se lancent dans une nouvelle aventure...car Loïc a demandé Emilie en mariage au cours de leur tour du monde !"

N.B

Repost 0
Published by Nicolas Bogaert - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article
4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 08:52

Passez votre souris sur les photos pour connaître la légende.

Alors, où en sommes nous depuis notre retour le 30 juin ? Et bien nous avons déjà bien progressé dans notre "réinsertion", et reprenons peu à peu le cours de la vie "normale"; Certes, nous avons encore du mal à quitter notre sac à dos fétiche, mais nous avons abandonné sans souci nos vêtements de randonneurs : quel plaisir de se vêtir autrement ! On se trouve tout beau, mais on a parfois l'impression d'être déguisés !

A vrai dire, nous n'avons pas vu défiler le mois de juillet, passé aussi vite que les coureurs du Tour de France lundi 9 juillet 2007 à Bergues !Le peloton du tour franchit les remparts berguois pour filer vers la Belgique !
Nous étions très occupés, à la limite du "débordés"...
Et pourtant, à peine une randonnée, un seul pays visité (La Belgique !), Loïc découvre l'exotisme de la faune belge, lors d'une randonnée. Sur le dos, notre sac-à dos bariolé de drapeaux! quelques heures de voiture, ...Mais qu'avons-nous donc fait ??

- D'abord, nous avons continué notre tournée des copains, et savourons chaque fois le plaisir de passer des journées ou des soirées ensemble, pour fêter un PACS, un anniversaire, des mariages, ou tout simplement rien ! Belle allure pour françois fêtant ses 26 ans ! Encore bon anniversaire. Au fait, comme ton blog n'est pas à jour, j'informe les autres pour toi !Avec Christelle et Manu, nos anciens voisins.Nous avons même retrouvé les T2M, Thomas et Marion, à Hellemmes, après les avoir rencontrés en Nouvelle-Zélande et en Argentine. C'est pas beau la vie ?- Ensuite, et pour l'essentiel, nous avons rénové notre futur appartement; finies les journées au grand air ; ce fut ambiance peintures, nettoyages, enduits et compagnie...! La météo nordiste nous a facilités ce dur retour à la réalité: quand il pleut dehors, c'est plus facile d'être enfermés pour peindre; D'ailleurs, encore merci au papa d'Emilie, venu donner un coup de main et surtout de bons conseils!

Désormais, les peintures sont terminées et nous avons pu emménager grâce à l'aide des Pros du Déménagement, les prénommés Nico et Fafa ; bon, signalons aussi l'aide précieuse d'Elodie qui n'a pas son pareil pour "déballer le papier bulle" !! Grâce à eux, tout fut fait en une après-midi. Séance peinture dans notre futur appartement ! Pour la couleur, c 'est "vert bambou"...pour nous rappeler l'Asie !

Nico, Lolo et Fafa, nos Pros du déménagement : canapé, frigo, machine à laver, avec eux, tout est monté au 2ème étage sans souci ! MERCI

 

 Notre déballeuse aux doigts de fée ! Elo !

 

 

- Enfin, nous en profitons aussi pour redécouvrir notre belle région, malgré la météo maussade. Nous n'avons pas non plus fini de vous vanter la beauté de Bergues, où nous sommes à présent domiciliés. Retrouvez ci-dessous les lumières du  port de Dunkerque, son feu d'artifice du 14  juillet, les champs de blé de notre Flandre nourricière et bien sûr Bergues, ses remparts et son beffroi !Feu d'artifice du 14 juillet à Dunkerque. oh ! la belle rouge !

Les lumières du port de Dunkerque...Coucher de soleil sur les Flandres...Les remparts, bâtis sous Vauban et le beffroi de Bergues.

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 08:20

Voici ci-dessous l'une des rubriques que vous préférez... Le Meilleur et le Pire ! Loin d'être un bilan, c'est un petit flash-back sur ces petits détails qui agacent ou que nous avons adoré au cours de notre long voyage.

Nous ne ferons pas de "Bilan" car cela nous semble bien difficile à faire, ou alors plus tard...
Bonne lecture !

Le MEILLEUR :

- Etre 24h/24 tous les deux, pour partager chaque instant !
- Aller chercher ses parents ou ses amis à l'aéroport. Lorsque l'amitié traverse les frontières, elle déplace les montagnes : Merci encore une fois à François, Hélène et Elodie !
- Dire chaque jour la date du jour, et rire !
- Appeler ses parents par téléphone depuis le bout du monde.
- Fêter son anniversaire au Lesotho ou au Chili, Noël en Australie, la St-Valentin en Nouvelle-Zélande...
- "Expérimenter" le monde, ses climats, ses peuples, ses odeurs, ses animaux, ses paysages... Le voir de près, en vrai, vibrer avec lui.
- Les rencontres, si faciles. On se crée souvent un petite sociabilité dans chaque endroit. L'Amérique du Sud fut vraiment LE continent des rencontres.
- Etre loin des inquiétudes du monde, des médias...Sur 10 mois, ça fait beaucoup de bien.
- Internet : comment aurait-on fait sans ? Nous avons pu partager nos expérience grâce à ce blog, rester en contact avec nos proches, s'échanger des photos, des documents...
- Passer des journées entières dehors, dans la nature, sans être enfermé.
- Enchaîner les destinations, sans avoir le temps de s'en lasser. L'emvie est ainsi toujours renouvellée.
- Nous n'avons rien perdu !
- Notre bonne santé. Au grand air,le corps est plus vigoureux, c'est vrai! Même quand il a fallu affronter différents climats très rapidement : passer de l'hiver sud-africain à la moiteur d'Hong-Kong n'est pas facile...!

LE PIRE :
- Ecrire des centaines de fois ses nom, prénom, et adresse (qu'on n'a pas!), son numéro de passeport...
- La MGEN et son erreur monumentale qui nous a valu 6 mois sans mutuelle ni sécurité sociale. Ce fut stressant et compliqué à régler par mail.
- Les frais bancaires: 7.6 euros à chaque retrait en carte, 18 euros par mois de cartes bancaires, 200 euros de frais pour émettre nos travellers chèques, les 3 % de commission prélevés en moyenne sur nos travellers... Une addition très salée au final : environ 800 euros !
- payer ses impôts et autres quand on n' a pas de revenus; Ajoutons la taxe d'habitation, la mutuelle, le contrôle technique de la voiture et son assurance obligatoire, ...
- La paperasse admnistrative en général: on nous a demandés des papiers dans des délais très courts. Spécialiste: le rectorat ; genre, document reçu le lundi, à renvoyer pour le mardi dernier délai ! Mais bien sûr !
- Les bouteilles de shampoing qui explosent systématiquement dans la trousse de toilette ou  dans nos sacs à cause des changements de pression atmosphériques...
- Les chaussures qui puent, depuis le 2 septembre... Rien à faire..C 'est terrible !
- Les chambres sans lit double, si nombreuses ...
-Etre considéré comme un touriste (donc comme un porte-monnaie, comme un anonyme), toujours.
- Les savonnettes des hôtels. C'est pratique, on n'a pas acheté de savon durant 10 mois. Mais c'est petit, et ça glisse toujours !
Et vous, qu'avez vous préféré ou alors détesté de notre tour du monde ?? Donnez-nous votre avis en nous laissant un commentaire !
Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 01:55

Voici l'arrêt définitif des compteurs... et toute une série d'autres chiffres.
Le tour du monde en chiffres, c'est une autre façon de découvrir notre fabuleux voyage !

COMPTEURS TRANSPORTS :

 747,5h. Heures de bus, voiture...: Pour ce chiffre, précisons qu'il est comptabilisé hors temps d'arrêt, hors attente aussi, et c'est important car les heures de poireautage dans les gares routières du monde entier furent nombreuses ! Ce voyage fut donc essentiellement terrestre, puisque c'est le mode de tranport qui remporte de très loin le record !
-7h: Heures de train
- 50,5 h: Heures de bateau.
68661 kms: Distance parcourue en avion.
- 11 315  kms Kilomètres parcourus en voiture de location : (Afrique du Sud, Australie, NZ, Argentine).
- 345: heures de randonnée.
- 165 kms: Kilomètres parcourus en vélo.
- 523 kms: Kilomètres parcourus en mobylette: précisons, à deux sur la même mobylette, c'est plus rigolo et écolo !

CLASSEMENT DES PAYS PAR DUREE DE SEJOUR:

1: CHILI, 47 jours : notre plus long séjour !

2: Australie, 46 jours.
3: Afrique du Sud, 44 jours.
4: Thaïlande, 36 jours.
5: Nouvelle-Zélande, 31 jours.
6: Argentine, 28 jours.
7: Bolivie, 24 jours.
8: Pérou, 13 jours.
9: Laos, 11 jours.
10: Cambodge, 7 jours.
11: Espagne: 5 jours.
12: Lesotho, 5 jours.
13 .Hong-Kong, 3 jours.
14:Swaziland, 2 jours: notre plus courte durée !

En VRAC :

- 302 : nombre de jours de voyage.
- 155: Nombre de lits (ou de campings) différents dans lesquels nous avons dormi, soit une durée de séjour d'environ 2jours.
- 14: pays /Capitales traversées: (AFRIQUE DU SUD/Pretoria; LESOTHO; SWAZILAND/Mbabane; CHINE;THAILANDE/Bangkok; CAMBODGE; LAOS/Vientiane; AUSTRALIE; NOUVELLE-ZELANDE/Wellington; CHILI-Santiago; ARGENTINE; BOLIVIE/La Paz; PEROU/Lima; ESPAGNE : Madrid.
- 17: nombre de trajets aériens.
- 1 : diamant offert par Loïc à Emilie au cours du voyage. (Allez-y les filles, ça vaut le coup !)
- 22 : record d'heures de bus consécutives: trajet Cuzco-Lima, au Pérou.
- 7 : nombre de personnes venues nous rendre visite.
- 89 : heures de vol en avion.
- 1 : tentative de vol (le porte- monnaie de Loïc)
- 115: le nombre de mails envoyés par les parents d'Emilie.
- 0: nombre de regrets.
- 35-45: moyenne quotidienne des visiteurs uniques sur notre blog.
- 20: nombre de pellicules photos de 36 poses. Pour les numériques, nous sommes encore en train de les compter !
- 1300: nombre de visiteurs uniques sur le blog, en juin 2007.
- 10 : nombre de livres lus, hors guides de voyage. C'est peu, mais on n'a pas eu plus de temps !
- 60: nombre de cartes postales envoyées. C'est peu, les les services de postes sont souvent peu fiables... et très très longs (un mois souvent!)
- 256 : nombre de pages du carnet de voyage d'Emilie, rempli de bout à bout, sur petits carreaux, tous noircis ! Nous sommes fiers d'avoir tenu ce journal jusqu'au bout, sans l'abandonner comme beaucoup après quelques semaines. C'est astreignant, mais c'est un souvenir unique.
- 15 euros : frais totaux de santé que nous avons eu durant notre tdm (hors cotisation mutuelle): 0.35 cts pour l'antibiotique de Loïc contre sa fièvre tropicale en Afrique du Sud, 2.5 euros pour un sirop contre la toux en Bolivie, toujours pour Loïc, et le reste en pansements steriles pour soigner la brûlure d'Emilie. C'est peu, non?
- 13 : nombre d'heures de notre trajet aérien le plus long, Johannesbourg-Hong-Kong.
- 5 : paires de tongs usées durant ce tdm.
- 1 : vêtement racheté durant le voyage. L'élu est une paire de chaussettes, achetée à 6 jours du retour... Vraiment, on n'a pas pu faire autrement !
- 50: nombre de pompes réalisées quotidiennement (est-ce utile de préciser "par Loïc" ?).

BUDGET DU MONDE :
Nous avons tenu une conptabilité rigoureuse, pour chaque pays, chaque mois, etc.. afin de suivre notre budget. Futurs voyageurs, voici le détail !

RECORDS de notre budget journalier (à deux):
- MAXI: le 08/04/07, en Argentine: 262 euros (dont 220 euros de guide privé pour l'ascension de Cerro Tronador!)
- MINI: le 27/11/06, au Laos :8,4 euros (dont 3 dollars de petit-déjeuner, 2.2 dollars de repas le midi, 3.1 dollars de repas le soir, et 2.2 dollars de ticket d'entrée pour aller visiter des grottes! Oui, oui, tout ça à deux. Ce jour là, réduction sur le prix de la chambre !)
- Budget moyen quotidien par pays:
- Afrique du Sud : 51 euros par jour, à deux, tout compris.
- Hong-Kong: 60 euros par jour. 
- Cambodge : 42 euros par jour. 
- Laos : 26 euros par jour.
- Thaïlande : 28 euros par jour.
- Australie : 60 euros par jour: en louant une voiture, en campant, en se cuisinant nos propres plats. Cout élevé de la vie.
- Nouvelle-Zélande : 61 euros par jour. Idem, sauf qu'on s'est moins privés qu'en Australie.
- Chili : 50 euros par jour. Ascensions de Loïc incluses.
- Argentine : 60 euros par jour. Ascensions de Loïc incluses.
- Bolivie : 43 euros par jour. Ascensions de Loïc incluses.

- 3600 euros : prix de nos billets d'avion par personne, taxes incluses. C'était un billet tour du monde, réalisé sur mesure à notre demande par l'agence Oihana de Bayonne. Malgré tout, c'est assez peu, car si vous mettez bout à bout le prix de 17 vols secs, le résultat sera bien plus élevé.

ASCENSIONS RÉALISÉES:

- Table Mountain, Afrique du Sud, 1073m
- Ndlovini, Afrique du Sud, 2240m.
-  Hodgon's Peak, Lesotho, 3256 m.
- Mont Taranaki, Nouvelle-Zélande, 2519m (Loïc seulement).
- Cerro Tronador, Pico Argentino, Patagonie argentine, 3240m (L.s)
- Cerro Rico, Potosi, Bolivie, 4824 m (L.s)
- Volcan Lascar (actif), Chili, 5500 m (cratère) (L.s)
- Volcan Taapaca, "Nevado de Putre", Chili, 5815m (L.s)
- Volcan Parinacota, Chili, 6342m (L.s): Le record de Loïc !
- Condoriri (Cabeza del Condor), Bolivie, 5700m (L.s)
- Huayna Picchu, Pérou, 2700m (L.s)

RECORD d'altitude maximum où nous sommes montés à deux:

- 4900m: Geysers Sol de Mañana, Sud Lipez, Bolivie.

RECORDS de températures extérieures :

- MAXI : 56 degrés, le 06/01/07, à Kings Canyon, en Australie.
- MINI : -15 degrés, le 22/10/06, aux geysers Sol de Mañana, Sud Lipez, Bolivie. 
=> Amplitude thermique de 71 degrés !

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 16:05

Avec les parents d'Emilie, aéoport de Roissy, samedi 30 juin 2007.

Ca y est ! La belle aventure, c'est fini ! Pourtant, nous avons bien failli de pas revenir samedi  30 juin comme prévu... En effet, alors que nous étions samedi matin, la bouche en coeur, devant le comptoir d'enregistrement des bagages de la compagnie Ibéria, à l'aéroport de Madrid, l'hôtesse nous déclare la bouche en coeur, elle aussi: " surbooking " !!!! Cela signifie que la compagnie a vendu plus de billets qu'elle n'a de places dans l'avion en réalité. Nous étions les deux seules personnes à rester sur le carreau; Ah, la bonne blague !.
Surbooking sur  les 16 autres vols, ça nous aurait arrangé , car cela  signifie souvent compensation financière; Mais samedi, à quelques heures de nos retrouvailles avec la France, nous n'étions pas vraiment prêts à prendre le vol suivant et reculer l'heure de nos retrouvailles avec les parents d'Emilie ! On était rouge de colère et vert de peur !

Bref, après une course dans l'aéroport, des sourires et des appitoyements, nous avons fini par embarquer à l'heure dite samedi.

Nos coeurs étaient tout serrés en arrivant sur Paris, que nous retrouvions après 10 mois. Nous étions très pressés de sortir de l'avion

C'est la première fois que notre avion arrivait avec de la pluie sur les hublots... Nous avions été prévenus, la grisaille était là elle aussi pour nous accueillir;
11h03, derrière la vitre séparant les passagers des familles, nous apercevons les parents d'Emilie, ainsi que notre meilleure fan, Elodie, tous venus spécialement nous accueillir ! Quelle joie ! Ce moment, tant rêvé et imaginé, est enfin arrivé ! Nous n'arrivions pas à y croire !Qvec notre meilleure fan, Elodie ! La maman d'Emilie recrutéé pour pousser le chariot avec tous nos cabas !

Après un verre bu ensemble à la brasserie de l'aéroport (où nous nous adressons à la serveuse en espagnol ! Que c'est étonnant tous ces gens qui parlent français autour de nous!), Elodie a  repris sa route, et nous sommes remontés vers notre Nord natal, avec les parents d'Emilie,  heureux de raconter notre séjour!

15h00: Nous arrivons, fiers d'avoir bouclé la boucle, chez les parents de Loïc, à Villeneuve d'Ascq; Là encore, chaleureuses retrouvailles;

CPremière rencontre avec Mathilde et Marc !e fut comme cela durant toute la semaine... Retrouvailles avec famille, filleuls, et amis, rencontre avec les bébés nés durant notre tour du monde; On prend des nouvelles de chacun, personne n'a changé, on se retrouve tous comme avant, c 'est génial ! A ce niveau là, revenir est beaucoup plus sympa que de partir !Notre ami Nico avec son petit Mqartin de 2 mois.Matthieu et Fannie découvrent leurs souvenirs du Pérou !

Bien sûr, nous sommes assez occupés, et cette première semaine est vite passée; D'ailleurs, nous avons l'impression d'être revenus depuis 6 mois !!
La paperasse française nous attendait déjà pour faciliter notre retour... ! Nous passons ainsi beaucoup de temps à refaire le point sur notre situation : banque, mutuelle et sécurité sociale ( La MGEN nous emm... encore !), rectorat (Emilie à ce jour n'a toujours pas son affectation précise). Nos recherches d'appartement nous prennent aussi un peu de temps. De ce côté, heureusement, nous avons été chanceux : nous avons  déjà trouvé ! Mais en remplacement du "sac à dos", ce sera bientôt "opération pinceaux"

Globalement, nous sommes surpris maintenant par des choses qui auparavant nous semblaient normales; Cet après-midi, à Lille, les gens courraient dans tous les sens, les autoroutes bouchonnaient. C'est presque plus fatiguant que d'arriver à La Paz ou à Lima, ça nous saoûle!  La frénésie commerciale semblait la règle (soldes, achats en quantités, publicité très envahissante). Les prix nous semblent tous exorbitants et on dirait que tout a augmenté... Cette société de consommation nous dégoûte à présent.
On se rend compte maintenant que tout était plus simple "dans le monde"; Ici, on nous demande des papiers pour tout, les services sont très décevants, on attend des réponses, on doit rappeler le lendemain, et on est seuls pour se débrouiller; La moindre démarche  semble hyper compliquée !
 Là-bas, il y avait toujours un inconnu pour nous dépanner, ou encore pour nous demander "How is it ?", ou "Como esta ?". Ca aussi, ça fait bizarre... Ici, on est clients, consommateurs et rien d'autre.

L'apparence est une donnée fondamentale et les relations entre les gens nous semblent encore plus superficielles...Tous fashion...mais porter le dernier tee-shirt à la mode signifie t-il "bonjour" par le même occasion?  On passe, on s 'en va, peu de sourires, peu de politesse.
Le gaspillage général nous choque également; Dans les pays en développement, il est évident qu'il ne peut pas être encore entré dans les moeurs. Mais en France ?

Bref, nous devons nous réacclimater, et récupérer du décalage horaire n'est pas le plus difficile. On peut r'partir ?

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans L'après Tour Du Monde
commenter cet article