Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Sommes Nous?

  • : Emilie & Loïc : l'école buissonnière autour du monde
  • Emilie & Loïc : l'école buissonnière autour du monde
  • : Emilie et Loïc -STOP- 34 et 37 ans -STOP- mariés - Maman et papa d'Ulysse, 4 ans ! et Olympe 2 ans -STOP-Passion:"Voyage, voyage..."-STOP-
  • Contact

Rechercher Sur Ce Blog...

Archives

19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 13:59

Nous voici deja a la fin de notre premiere etape. Cette semaine passee avec Francois fut remplie de bons moments. Apres le parc Kruger, nous sommes descendus vers le Swaziland et avons passe une nuit a Mbabane, le tres petite capitale du royaume. Le lendemain, nous avons poursuivi notre route jusque la vallee de Enwuzini ou nous avons dormi dans une reserve ( les crocociles avaient une belle taille!).

Il nous a ensuite fallu rouler toute une journee pour nous rendre sur la cote, a Sodwana Bay, site repute pour ses fonds sous-marins et ses requins baleines. Malheureusement, cette region est tres arrosee et nous avons du lever le camp des le lendemain pour cause de temps pourri ! En effet, apres une nuit d'orage (en tente ! C'etait un vrai regal ! Deux heures de sommeil au mieux !), la visibilite sous l'eau etait mauvaise. Loic et Francois etaient tres decus de n'avoir pu plonger, alors qu'ils etaient inscrits !

Nous avons donc continue notre route jusque Durban. La 3eme ville du pays, situee sur le littoral de l'Ocean Indien, est un port tres important. Mais le mauvais temps a fait route avec nous dans nos sacs... pas terrible pour la visite !

Nous nous appretons a present a regagner Pretoria. Dimanche 22 octobre, 8h, nous devrions atterir a Hong-Kong !

Voici donc venu le temps d'un premier bilan de notre sejour en Afrique du Sud que NOUS AVONS ADORE !

LE MEILLEUR de l'Afrique du Sud:

- les tranports: tres bon reseau de minibus. D'excellentes compagnies de bus.

- le bon rapport qualite/prix des backpackers et autres Beds and Breakfast: eau toujours chaude, chambres tres propres et agreables.

- le braii de Tsebo, le gateau de la soeur de St-James et le B&B de Bethlehem pour mes 25 ans.

- la mise a disposition d'une cuisine equipee dans tous les backpackers: nous avons pu  cuisiner  de nombreux repas, et realiser des economies !

- la couverture chauffante du Pretoria Backpacker et les bouillotes du St-James Lodge !

- La bonne etoile qui a mis tant de gens charmants sur notre chemin: Mike, Mayeul, Sonia, Tsebo, Marina & Berndt, Jenny...et tous les autres.

- Les 4 bouteilles de vin offertes par Mike a Cape Town.

- Le gateau au chocolat et le lait frais du Sani Lodge.

- L'absence de problemes intestinaux...

- L'approvisionnement des supermarches.

- Les succulents steaks, muffins, rusks etc...

- et le VERY BEST OF: les 10 jours d'amitie offerts par Francois. MERCI !

LE PIRE de l'Afrique du Sud:

- les centaines de townships.

- les transports: certains lieux demeurent isoles et ne peuvent etre visites qu'avec une voiture.

- la piqure de tique de Loic.

- les 4 bouteilles de vin trimbalees durant 6 semaines dans tous les 4x4, bus et minibus !

Au final, que faites vous encore devant votre ecran ? Allez vous acheter un billet d'avion !

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
14 octobre 2006 6 14 /10 /octobre /2006 16:55

Mardi 10 octobre , nous avons retrouve notre ami Francois, en provenance de Saint-Denis de la Reunion, a l aeroport de Pretoria. C’est fou comme la distance rend les retrouvailles plus intenses!

Mercredi 11, nous sommes partis vers le nord-est du pays, en direction du parc Kruger. Nous avons d’abord fait etape a Nelspruit, ou nous avons loue une voiture (grace au permis de Francois, tout est permis!). C’est au volant de notre belle Toyota Taaz que nous sommes enfin entres dans le mythique Parc Kruger Jeudi matin. Cette reserve, grande comme deux fois la Corse, abrite une faune variee et abondante (la plus importante du continent africain). On y trouve entre autres les fameux “BIG 5”, c’est-a-dire lions, leopards, elephants, buffles et rhinoceros.

Nous avons ainsi passé deux jours dans la brousse, a scruter les hautes herbes, a croire qu’un predateur rodait des qu’une antilope semblait aux aguets, a confondre des troncs d’arbres avec des guepards…L’observation des animaux requiert patience, perseverance et silence. Il faut aussi y ajouter une bonne dose de chance, mais pour ca, nous avions tout prevu: on y etait Vendredi 13!

Cette traque aux animaux est reellement excitante, car chaque instant peut offrir son lot d’emerveillement! De 5h du matin a 18h, nos efforts ont ete largement recompenses. Quel bonheur d’observer deux girafes se caliner ! Quelle peur face a un elephant qui ne remue qu’une seue oreille, a 3m de soi! Quelle joie de distinguer le roi des animaux, pourtant si camoufle dans la savane herbeuse !

La reputation du Kruger n’est vraiment pas une legende. Seule frustration, et de taille ! : l’interdiction formelle de descendre du vehicule. Nous avons maintes fois eu envie d’approcher encore les animaux, qui ont pourtant souvent la gentillesse d’etre au bord de la piste ! Il ne faut cependant pas oublier que dans une reserve d’une telle taille, les animaux vivent reellement a l’etat sauvage ! Se faire charger par un rhino ne doit pas faire partie des sensations les plus agreables!


Ce matin, Samedi 14 (Bon anniversaire Nico !), nous sommes alles dans la reserve naturelle de Blyde River Canyon, non loin du Parc Kruger. Les tourbillons d’eau y ont creuse des cavites surprenantes aux degrades de couleurs intenses, le tout dans un paysage a nouveau etrangement europeen.

Demain, nous partons pour le Swaziland, ou nous essayerons de visiter une ecole (nous avions deja essaye auparavant, mais c'etait les vacances scolaires pendant 2 semaines!)

LE KRUGER EN CHIFFRES:

"Big 5": 4/5  - 400 kms parcourus (sur 1/3 du parc), 1 nuit a l'interieur, 18h de voiture, 120 rands de droit d'entree par personne

Nous avons vu : 60 girafes, 5 lions, 1 leopard, 20 elephants, 95 zebres, 2 autruches, 1 hyene, des centaines d'antilopes, 9 rhinoceros...

Nous n'avons pas compte: les crocodiles, les oiseaux multicolores et autres vautours, les hippopotames, les phacocheres, les gnous, les babouins...


Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 13:13
Du dimanche 1er octobre au jeudi 5, nous avons passe quelques jours au Lesotho, le "royaume dans le ciel". Entre hauts plateaux, sommets enneiges et mode de vie tres rural des habitants, ce petit pays est completement different de l'Afrique du Sud voisine, et nous a litteralement enchantes. Ci-dessous, le drapeau du Lesotho :

Apres 2 jours passes au Sani Pass, la porte d'entree du Lesotho a 2874 m d'altitude, et une petite ascension a 3260 m (bien sur indispensable pour Loic), nous avons poursuivi notre chemin jusque Saint James, petit village cree autour d'une mission catholique et d'un lycee. Pour y parvenir, nous avons eu la chance de croiser la route de touristes allemands, sans quoi nous y serions encore ! [Apres 4h d'attente pour un minibus ou autre, on s'est jetes sur leurs 4x4 des que l'on les a vus! Ils n'avaient pas d'autre choix que de nous emmener!]


A St-James, nous sommes alles a la rencontre des habitants, dans les villages alentours. Chacun etait curieux : eux de voir deux touristes au milieu de leurs montagnes ; nous, de leur mode de vie simple et traditionnel. Les basothos, vivent en famille dans des cases de pierre. Nous observons leur paisible vie quotidienne : tonte des moutons, labourage des champs, semailles,... Beaucoup se deplacent a cheval. Les hommes portent souvent une epaisse couverture coloree au dessus de leurs vetements. Sur notre passage, nous echangeons sourires et politesses en sesotho: "Dumela ntate",...
C'est dans ce cadre tranquille et recule que nous avons fete les 25 ans d'Emilie, le 4 octobre. Ce jour etait doublement fameux au Lesotho, car il coincidait avec le 40e anniversaire de l'independance du pays. Ce fut cependant sans tambours ni trompettes, pour l'un comme pour l'autre !
Neanmoins, a la hauteur de nos moyens, nous avons marque le coup. Au menu :
- braii (barbecue)  de mouton, prepare en cachette par Tsebo (celui qui tient le lodge ou nous dormions)
- spaghettis et haricots a la sauce tomate,
- jus de goyave.
Le clou de la soiree, passee a la lueur du feu et des lampes a huile (pas d'electricite ici!) fut le gateau d'anniversaire! Il a ete confectionne par une soeur de la mission, a la demande de Loic ! Ce fut notre meilleur repas depuis longtemps !

Malheureusement, nous avons du quitter le Lesotho rapidement  des le lendemain, au lieu de poursuivre notre route. En effet, Loic, depuis plusieurs jours etait fievreux et presentait des especes de ganglions en plusieurs endroits du corps. Nous avons voulu consulter au plus vite un medecin sud-africain. Apres 2 heures de marche, 5 changements successifs de minibus (avec nos 45 kgs de bagages, car nous portons notre nourriture !), et un peu de stress, nous sommes revenus le 5 en fin d'apres midi en Afrique du Sud, dans une ville nommee Bethlehem (ca ne s'invente pas !). A la clinique, un jeune medecin a immediatement reconnu une piqure de tique. Rassures, nous achetons pour 3.5 rands (soit 0.35 cts d'euro ! Le systeme francais de sante n'a qu'a bien se tenir !) l'antibiotique necessaire. Pour votre information, sachez que Loic a peste plusieurs jours contre sa mauvaise sante ici, alors qu'il est tres rarement malade en France !

Pour se remettre de nos emotions et feter encore l'anniversaire d'Emilie, nous avons fait un petit extra et nous  sommes payes 2 nuits dans un Bed and Breakfast 5 etoiles ! (tres bon marche pourtant: 35 euros par nuit, a deux!). Apres 10 jours passes dans la montagne et au Lesotho,  notre apparence de baroudeurs un peu crasseux n'etait pas vraiment en adequation avec la proprete et la sophistication du lieu. Cela n'a pas empeche Emilie d'etre completement gaga avec son peignoir de bain en eponge, les lotions pour le bain et le petit-dejeuner de folie! Apres ces 2 jours de repos, nous sommes revenus a Pretoria et dimanche, nous sommes alles visiter la De Wildt Cheetah Reserve. Celle ci se charge de proteger, nourrir et reeduquer des guepards. Sans leur action, il n'y aurait peut-etre plus de guepards aujourd'hui. Malgre notre deception (la  visite est calquee sur le principe du zoo), nous avons vu pour la premiere fois des hyenes, et franchement, elles ne donnent pas du tout l'envie de passer une soiree en leur compagnie !

A present, nous preparons la suite du voyage et nous impatientons de l'arrivee de Francois. Nous craignons meme que le taux de Flamands n'augmente fortement dans les prochains jours....



Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 17:00

Mercredi 27 septembre, nous nous reveillons sous le beau soleil du Drakensberg, mot afrikaan signifiant " les montagnes du dragon", en raison de la presence de nombreux dragons (ca, c'est pas vrai; En fait, cela designe les pics rocheux qui ressemblent aux epines dorsales d'un dragon. Les jours de brume, certains disent que le dragon crache!)

Quatre jours durant, nous avons randonne dans ces paysages, entre pics et plateaux ( ces derniers etant les preferes d'Emilie !). Vers 1500 metres, on se croirait en Suisse. Rien ne manquait a l'image d'Epinal : vaches, foret de pins, jolies fleurs et petits ruisseaux...

                      

Seuls les 32 degres et un cobra nous ont rappeles que nous etions bel et bien en Afrique !

Samedi une autre rando, en compagnie d'un guide cette fois, nous a conduits sur les pas du peuple San du Drakensberg : ceux -ci habitaient la montagne bien avant l'arrivee des colons blancs. Leur impact environnemental etait negligeable (peuple de chasseurs-cueilleurs), mais ils nous ont neanmoins laisses des peintures rupestres realisees sur d'enormes monolithes (et non dans des grottes). Celles que nous avons vues dataient d'il y a 500 ans a peine. Nous avons ete impressionnes par cette rencontre avec l'Histoire, meme si ces destins restent enigmatiques.

Ces quelques jours de bol d'air nous ont ravis (seuls peut-etre les mollets d'Emilie regrettent les plaines du Nord. Neanmoins, ils s'endurcissent !) et ont constitue un excellent entrainement avant l entree tant attendue au Lesotho. 

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 17:07

Samedi 23, nous sommes parvenus (apres de maintes peregrinations en bus...!) sur la Wild Coast, autrement dit la Cote Sauvage, a quelques dizaines de kilometres d'East London. Nous  sommes restes 3 nuits dans un backpacker plutot sympa, situe a quelques metres d'une jolie baie. Dimanche, comme certains d'entre vous, nous avons fait notre "digue" en marchant le long de la longue plage de sable fin; C'etait tres venteux (la coiffure aussi etait sauvage !) mais agreable.

Lundi, nous avons passe la journee dans le Transkei, une region dans laquelle etaient parques les Noirs durant l'apartheid. Aujourd'hui encore, le coin est peu developpe : il n'y a pas de routes (nos fesses ont experimente cela avec douleur : on a ete secoues dans tous les sens sur les pistes defoncees!), et les maisons ne sont que des cases en dur, plutot precaires.

Aujourd'hui, mardi 26, nous sommes au pied du Drakensberg, et prets a penetrer dans le royaume du Lesotho. Nous avons roule toute la journee en compagnie d'un couple germano-sud-africain (en BMW bien sur !). Le temps etait horrible : pluie battante sur 500 kms et neige a l'arrivee ! il faut vraiment s'adapter dans ce pays !

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 16:09

Mardi 19, nous avons quitte Plett en taxi minibus, la tête pleine de belles images, destination: Graaff-Reinet. Havre de paix, cette jolie petite ville est situe dans la region semi desertique du Karoo, a 300kms au nord de Port-Elisabeth (pour ceux qui ont une carte dans leur cuisine !).

Nous avons poses nos sacs chez Nita pendant 3 jours, dans une chaleureuse maison baptisee a juste titre " Le Jardin". Les essences de celui-ci different beaucoup des acacias et autres epineux qui recouvrent les montagnes et vallees environnantes. C est ainsi que nous avons randonné a la journée par deux fois. L'une de nos marches avait pour but la Vallee de la Desolation.

Graaff-Reinet nous a enchantes tant par ses paysages que ses jolies demeures et l accueil de notre hote. Si les paysages nous ont bien souvent fait songer a l Australie, la ville et surtout le rassemblement Harley Davidson de ce week-end (ce qui n'etait pas pour deplaire a Loic !) nous ont donnes le sentiment d'etre aux Etats-Unis !

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 13:49

Notre dernier article "Let the sun shine" nous avait laisses malades a Plett, sous un ciel quelque peu capricieux. Nos plaintes auront sans doute ete entendues car des le lendemain, le soleil faisait son retour alors que nous rangions nos medicaments.

Nous avons donc pu randonner autour de la peninsule de Roberg (12kms), une reserve naturelle aux deux visages. Cote baie, une mer d'huile dans laquelle se complaisait une colonie d'otaries, des manchots et des dauphins. Ces derniers n'ont d'ailleurs eu de cesse de passer et repasser devant nous alors que nous pique-niquions. Cote ocean Indien, le vent et les rouleaux venaient se briser sur une cote dechiquetee. La nature s'en donnait a coeur joie et le spectacle etait saisissant.

 

Sur le retour, alors que nous longions les 9kms de plage, une dizaine de baleines se sont successivement offertes a nous, barbotant paisiblement a une treintaine de metres de la plage. On distinguait tantot leur queue, les nageoires ou la tete : c etait tout simplement magique ( Vous pouvez retrouver nos photos dans lalbum. Soyez indulgents: une baleine, ca ne pose pas pour une photo !)

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 15:46

Nous avons quitte la belle Cape Town mardi pour nous diriger vers la cote Est, le long de l'ocean Indien.

1ere etape : Swellendam, petite ville fondee par les hollandais il y a deux siecles ( on retrouve beaucoup de mots neerlandais, et beaucoup d'habitants parlaient afrikaan, l'une des onze langues officielles du pays, formee a partir du hollandais.). Mercredi, nous avons tente de randonner dans une reserve naturelle, mais la pluie est venue perturber nos plans.

D' ailleurs, nous ne comprenons plus rien au climat. Il semble que l'ete Indien se soit installe chez vous, alors que nous avons un vrai temps de ch'nord depuis plusieurs jours: crachin, vent, ciel gris et rhume qui va avec ! Dans 4 jours, c'est le printemps, et franchement, on ne le voit pas venir ! 

2eme etape: Knysna, pretendu "joyau" de la Garden Route, mais pas terrible sous la pluie et le ciel gris...Alors, nous avons continue notre route.

3eme etape : Plettenberg Bay, jolie station balneaire ou quelques surfeurs tentent d apprivoiser les vagues de l'ocean Indien. Mais la pluie est a nouveau venue ecourter notre promenade.

PS !  Nous attendons chaque jour notre colis contenant soleil et 10 degres de plus. Merci de l'adresser en poste restante !!!

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 19:03

L Afrique du Sud est un pays de contrastes... Ce constat n en est pas moins valable  pour la societe. En effet, nous n avons jamais vu autant d ecarts entre riches et pauvres, ou plutot entre tres riches et tres pauvres. En ce qui concerne les sud-africains riches, il suffit d observer leurs voitures pour constater leur niveau de vie. Ainsi, Mazzerati, 4x4 ou autres BMW haut de gamme courent les rues.

A l oppose, la grande pauvrete est plus difficile a voir. Meme si des personnes sans domicile vont de poubelles en poubelles dans les rues du centre ville, la majorite des pauvres est releguee dans de lointaines banlieues.  Ces bidonvilles, appeles ici townships, ne sont donc  pas visibles des touristes, et les guides de voyages deconseillent de s y rendre seul. Nous avons donc choisi d y aller avec une agence reconnue, pour une visite organisee. Celle-ci nous a decus car pitoyablement orchestree : visite d un atelier artisanal "attrape-touristes", degustation d une biere locale dans un soi-disant pub plutot glauque, decouverte d une herboristerie pseudo-traditionnelle ou le dit "docteur" n a de soin que pour les touristes...

Tout cela n est cependant rien compare au malaise que nous avons chacun ressenti face a la misere (non jouee cette fois) des habitants du township et au voyeurisme occidental que represente cette visite. Nous etions plusieurs groupes de blancs venus observer la pauvrete et prendre celle-ci en photo comme pour un safari.  

Nous savions pourtant plus ou moins a quoi nous attendre et n avons appris qu une chose : township tour, en anglais, signifie " visite d un zoo humain". A deconseiller.

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 17:46

Nous sommes descendus aujourd hui jusqu au celebre Cap de Bonne Esperance. Nous avons pu observer le long de la cote Atlantique une colonie de pingouins. Leur demarche dodelinante et leurs mimiques sont vraiment tres amusantes. Le paysage, avec ses airs mediterraneens etait splendide.

Nous sommes ensuite entres dans la reserve national du Cap, ou nous avons enfourche des VTT pour descendre jusqu a la cote ( la descente etant la specialite d Emilie, comme vous le savez...). Nous avons alors croise des autruches, mais aussi des babouins en grand nombre venus prendre part a notre repas ! Ensuite, nous sommes descendus jusqu au site du Cap de Bonne Esperance proprement dit. La beaute du paysage n avait d egale que la puissance des vagues dans lesquelles se melent les eaux des deux oceans. Nous avons fait une petite randonnee le long de la cote decouverte par Bartholome Diaz au XVeme siecle. Deux serpents d assez bonne taille se calinaient au bord du chemin... espece tres venimeuse parait-il ...Brrr !

                                        

 

Sur la route du retour, nous avons eu la chance d apercevoir deux baleines, a quelques dizaines de metres de la cote. Les cotes sud-africaines constituent en effet un des lieux de reproduction privilegie de ces mammiferes, qui retourneront vers l Antarctique au debut de l ete austral.

L Afrique du Sud est plus que jamais le pays des animaux ! Nous avons deja plusieurs meilleurs souvenirs dans la tete : on ne pensait pas que c etait possible !

 

Repost 0
Published by Emilie et Loïc - dans Afrique du Sud
commenter cet article